Chroniques par genre




Chronique : La passe-miroir - Tome 1 : Les fiancées de l'hiver de Christelle Dabos

Editions : Gallimard jeunesse
Collection : Pôle fiction
Format : Poche
Prix : 8,65€
Parution française : 11 mai 2016

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Ce livre, j’en ai beaucoup entendu parler l’année de sa sortie et presque toujours en positif. A cette époque, il ne se passait pas une journée sans que je ne vois sa couverture dans les librairies ou sur internet, ce qui m’avait sur le coup, un peu refroidie. Vu l’engouement, j’avais peur d’en attendre trop et de me gâcher la lecture. J’ai donc décidé de ne pas le lire cette année-là et c’est finalement quelques semaines après sa sortie poche que j’ai enfin sauté le pas. Là-dessus, je vous assure, aucun regret, sauf peut-être celui d’avoir attendu si longtemps avant de le lire.

L’histoire commence sur Anima, « l’arche où les objets prennent vie » comme l’écrit l’auteur. On y découvre dès les premières pages, un univers intrigant, car la Terre n’est plus celle que nous connaissons. Elle est fragmentée en plusieurs îles volantes, appelées arches.
Ophélie, une jeune fille frêle et timide, est native d’Anima. C’est une liseuse. C’est un don particulier qui lui permet de lire les objets et de connaître toute leur vie, rien qu’en les touchant. Elle peut ainsi apprendre leur histoire et savoir quelles sont les personnes qui ont possédé l’objet et lesquelles ont été en contact avec lui. En plus de ce don, elle peut aussi traverser les miroirs. Un autre don bien particulier et plutôt rare, qui l’identifie en tant que passe-miroir.

Au début de l’histoire, nous apprenons qu’Ophélie a été fiancée sur ordre des doyennes d’Anima, à un jeune homme froid et austère, venant d’une arche aussi froide et austère que lui, au Pôle, la Citacielle. Ces fiançailles obligent alors Ophélie à quitter sa jolie et chaleureuse Anima, pour rejoindre l’arche froide de son fiancé, une arche emplie de manipulateurs et autres personnes dont elle devra se méfier. De biens étranges aventures l’attendent dans ce monde inconnu car son futur mari est loin d’être apprécié au Pôle, ce qui pourrait bien rendre ces fiançailles très dangereuses pour elle pouvant même aller jusqu’à lui coûter la vie.

L’univers est original, riche, profond et véritablement fascinant. Grâce à des descriptions travaillées, riches de détails et à des décors faisant appel à l’évasion, il permet une immersion totale. L’auteur ne manque pas d’imagination et la lecture est un émerveillement dès le début du livre.
J’ai adoré l’idée de lire dans les objets inanimés, je trouve que cela change de ce que l’on a l’habitude de lire et que ça enrichit énormément l’univers.

Le livre, pourtant un bien joli petit pavé, se lit sans mal grâce à la plume de Christelle Dabos qui est fluide et soignée. Le vocabulaire est riche et diversifié. Elle sait parfaitement choisir ses mots pour nous plonger dans son univers.

Le rythme est prenant et le ton est donné par les descriptions qui peuplent merveilleusement bien le récit. Loin de l’alourdir, elles permettent d’alterner entre moment de pures découvertes et aventures extraordinaires et pleines d’actions.

L’ambiance du roman est assez nuancée. Un climat chaleureux nous accueille au début du livre alors que s’installe par la suite, au fil des pages, un climat froid, sombre et emplit de faux-semblant. Une sensation très inconfortable, à l’instar de ce que doit ressentir notre héroïne. Un élément qui prouve une fois encore l’immersion totale.

L’intrigue principale est bien plus compliquée qu’il n’y paraît car, comme une toile d’araignée, elle se tisse de nombreuses intrigues secondaires ayant lieu en parallèle. C’est seulement au fil de la lecture, petit à petit, que l’intrigue principale apparaît dans toute son ampleur.

Les personnages sont très éloignés des stéréotypes héroïques classiques, puisqu’ici nous n’avons pas à faire à des gravures de modes ou à des adolescents aux émotions exagérées. Les personnages sont plus complexes et c’est en apprenant à les connaître que l’on s’attache indubitablement, à certains d’entre eux, en leur trouvant d’ailleurs bon nombre de qualité, là où leur simple apparence n’en laissait envisager. L’expression dit bien que « l’habit ne fait pas le moine » et pour cause, on s’en rend plus d’une fois compte au cours du roman, car si il y a bien une règle dans ce roman, c’est de ne surtout pas se fier aux apparences.

Ophélie, jeune fille imparfaite, est une personne absolument intéressante et attachante, que l’on veut protéger, un peu comme une petite sœur à qui l’on tiendrait énormément. A première vue, elle ne paie pas de mine, mais j’ai eu l’impression au cours de ma lecture qu’elle cache beaucoup de chose sous son apparence désuète et qu’elle a plus d’un tour dans son sac.

Thorn, est un personnage que l’on peut considérer comme détestable dans ce tome en tout cas. Il est froid et calculateur. Pourtant, il a un « je ne sais quoi » qui a su retenir mon attention et me faire penser que sous son armure de grand imperturbable, se cache certainement une personne plus tempérée qui gagne à se faire connaître et apprécier.

De nombreux autres personnages interviennent dans cette histoire et enrichissent par leur excentricité, leur concupiscence, leur méchanceté et pour certains leur incroyable gentillesse, le récit de Christelle Dabos.

Il y aurait encore tellement de chose à dire sur le livre. Pour moi, c’est un premier tome aboutit que j’ai véritablement adoré. Je ne peux que vous conseiller de vous immerger dans ce roman si ce n’est déjà fait. J’ai d’ailleurs été très triste de quitter les personnages, surtout Ophélie, et la plume de Christelle Dabos. Il me tarde de lire la suite.
Un énorme coup de cœur !

Ma note
10/10

Commentaires

  1. Je suis super contente de voir que ce roman t'a plu, ta chronique est très bien écrite^^ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment aurait-il pu en être autrement ? ^^
      Merci, je me suis fait plaisir à l'écrire.

      Supprimer
  2. Aah contente qu'il t'aie plu ! =D
    J'espère que la suite te plaira tout autant =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi, j'attends qu'il sorte en poche pour lire la suite ^^

      Supprimer
  3. Et une nouvelle adepte ! Décidément cette série met (presque) tout le monde d'accord !
    J'ai pas encore lu la suite, mais le premier tome m'avait aussi bien botté :)
    ~ à plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que beaucoup adore ce livre en même temps il y a de quoi ^^ Il n'y a plus u'à lire la suite maintenant

      Supprimer

Enregistrer un commentaire









Badge Lecteur professionnel